Ange Numéro 19 Leuviah

Ange Numéro 19 Leuviah, InfoMistico.com

Numéro : 19
Arbre de la vie : sphère de Binah « compréhension »
Énergies planétaires : Saturne et Jupiter
Signe : Cancer
Régence dans le Zodiaque : 0° à 5° du Cancer, 18° Bélier, 30° Gémeaux, 10° Vierge, 24° Scorpion et 5° Verseau
Signification : « Dieu qui secourt les pécheurs »
Prince : Archange Tsaphkiel
Horaire de régence : 06:00 à 06:20

Ange 19 Leuviah : Gardien du Pardon et Guide dans la Quête de Notre But Divin

Parmi les 72 anges constituant la hiérarchie céleste selon la Kabbale, Leuviah, le numéro 19, brille d’une manière particulière. Dans une tentative de comprendre plus pleinement son essence, nous pouvons méditer sur son nom en hébreu et, en concordance avec ses moments de régence quotidienne, réciter son Psaume.

Cette pratique s’est révélée être un moyen efficace pour établir une connexion profonde et directe avec la Divinité.

Leuviah est principalement reconnu pour sa capacité incomparable de pardon. Cet ange domine les sphères de l’intelligence et de la mémoire, renforçant ces capacités chez ceux qui l’invoquent authentiquement. C’est cette influence remarquable qui peut accorder aux fidèles la grâce divine, leur permettant d’expérimenter un pardon et une compréhension plus profonds.

Leuviah joue un rôle protecteur et curatif en relation avec notre corps physique et notre santé. Grâce à son influence, nous recevons une aide significative dans le soin de notre santé et de notre bien-être général, renforçant notre résistance et notre récupération face aux maladies.

Il aide à manifester la volonté divine sur Terre, guidant les gens à découvrir leur mission principale dans cette incarnation. Cette connexion avec la divinité offre une clarté inestimable dans la quête de notre but de vie.

Les prières adressées à Leuviah sont entendues et répondues à la vitesse de la lumière. L’ange numéro 19 de la Kabbale garantit une communication spirituelle efficace et opportune, agissant comme un pont entre les humains et la Divinité. Ainsi, Leuviah se révèle non seulement comme un ange de pardon et d’intelligence, mais aussi comme un messager de réponses divines.

Invocation de l’Ange 19 Leuviah : Guide Détaillé des Dates et Horaires Propices

  • Horaire : 06:00 à 06:20
  • Régence du calendrier juif : 12 au 16 Sivan, 5784
  • Régence du calendrier grégorien : 18 au 22 juin, 7 avril, 18 juin, 29 août, 9 novembre et 20 janvier

Les dates indiquées se réfèrent à l’année de régence approximativement à l’année 2024. L’ange physique de détermine la position du Soleil par quinaire (ensemble de cinq degrés) dans votre thème natal. L’ange émotionnel selon la position du soleil selon le degré du zodiaque et l’ange mental dépendent de l’heure locale de naissance. Un calcul précis est nécessaire. Si vous souhaitez réellement découvrir vos anges biologiques correspondant au jour de votre naissance, cliquez ici

Ange Numéro 19 Leuviah, InfoMistico.com

Lettres hébraïques de l’Ange Leuviah

Ange Numéro 19 Leuviah, InfoMistico.com

LAMED – VAV – VAV

Se connecter au Créateur

Pour apprendre à invoquer et méditer avec les 72 Noms de Dieu visitez le lien suivant »

Psaume 40, Verset 2

Ange Numéro 19 Leuviah, InfoMistico.com
J’ai attendu, attendu le Seigneur, et il s’est penché vers moi et a entendu mon cri de détresse.

Sous la Lumière de Leuviah: Profil Unique des Personnes Nées sous la Régence de l’Ange 19 de la Kabbale

Les personnes nées sous la régence de cet ange ont des caractéristiques distinctives qui les différencient et leur accordent une place singulière dans la mosaïque humaine.

Les protégés de Leuviah sont des personnes d’intelligence et de compréhension remarquables, consacrant leur existence à favoriser le bien-être d’autrui. En eux, la fertilité est une présence constante, mise en évidence par leur esprit créatif et leur impulsion à entreprendre des projets avec originalité et dévouement. Cela en fait des leaders naturels, capables de guider les autres avec vision et enthousiasme.

Les changements ne représentent pas un obstacle pour eux ; au contraire, leur grande capacité d’adaptation leur permet de faire face à des transitions et à de nouvelles situations de manière positive, favorisant ainsi la progression de leurs plans et idéaux.

Ils se distinguent par leur gentillesse, leur jovialité et leur modestie, tant dans leurs paroles que dans leur manière d’être. Face aux adversités, ils manifestent une patience et une résignation exemplaires, comprenant que ces défis sont des voies de croissance et d’évolution tant matérielles que spirituelles.

Leur curiosité est insatiable; ils sont toujours disposés à apprendre de toutes les expériences. Ils possèdent un raffinement culturel notable, avec une inclination vers la musique, la poésie et les arts en général.

L’un des aspects les plus surprenants est la protection angélique dont ils bénéficient contre les adversaires ou les entités cherchant à leur nuire. Cette protection se manifeste comme un grand mur de lumière éthérique, invisible aux yeux de l’observateur commun.

Ces personnes ont un contrôle enviable sur les événements de leur vie, atteignant la grâce divine en restant fermes et déterminés dans la lutte pour leurs idéaux. Ils sont éloquents, créatifs, originaux et audacieux, capables de faire face à n’importe quelle situation, aussi difficile soit-elle.

La mémoire est l’un de leurs plus grands dons, une vertu qui, combinée à leur persévérance, facilite la réalisation de leurs objectifs. Il est courant de les trouver se démarquant dans des domaines tels que la littérature et la science.

Sur le plan professionnel, ils sont attirés par des activités liées à l’archéologie, aux musées et à la préservation de la mémoire du passé à travers des livres et des archives. Comme passe-temps, ils pourraient s’orienter vers la fabrication d’objets pour se connecter aux anges ou la création de manuels pour développer et renforcer la mémoire. Tout cela témoigne de leur lien inné avec l’ange Leuviah et de son impact sur la richesse de leur existence.

Le Côté Obscur de l’Ange Qlifot Numéro 19 et son Influence sur le Monde

L’Ange de la Qlifot numéro 19 est caractérisé par le fait de régir les aspects négatifs de l’existence humaine. Parmi ses domaines, on trouve l’immoralité, le désespoir, les pertes et le gaspillage. Ceux sous son influence pourraient être enclins à utiliser des objets personnels pour réaliser des sorts et des pratiques de magie noire.

Il est important de souligner que cet Ange Négatif a une position contraire aux lois sociales et aux normes établies. Cela signifie que les personnes influencées par cette entité peuvent développer un mépris pour les conventions sociales et les règles communément acceptées, peuvent mal interpréter des textes sacrés et archaïques, souvent en détournant leur sens original et en les utilisant à des fins obscures.

Cet Ange de la Qlifot pourrait insuffler à ses disciples une vision apocalyptique du monde. Cela se traduit par une tendance à percevoir le monde de manière catastrophique et nihiliste, en se concentrant sur la destruction et la fin des temps.

La Qliphoth, où réside cet ange, est vue dans la Kabbale comme l’arbre de la mort et est opposée à l’Arbre de la Vie, qui symbolise la création et l’énergie positive. La Qliphoth est composée de plusieurs sphères, appelées qlifot, qui représentent différents aspects de la négativité et de l’obscurité.

Il est essentiel de comprendre que l’étude d’entités comme l’Ange de la Qlifot 19 nécessite une approche prudente et responsable. Les personnes intéressées par ce sujet doivent être conscientes de la nature de ces entités et chercher des conseils et des connaissances auprès de sources fiables et d’experts dans le domaine.

En fin de compte, l’étude des Qliphoth et d’entités comme cet Ange offre une fenêtre sur un aspect plus sombre et complexe du spectre spirituel, qui contraste avec les forces lumineuses et positives généralement plus familières.

Légende de Leuviah : Mémoires d’une Âme Éternelle

Dans une terre où les rêves prennent forme et les ombres racontent des histoires, vivait un jeune homme nommé Leuviah, béni avec toutes les joies qu’un cœur jeune pourrait désirer. Dans sa vie résonnait la chaleur d’une famille qui l’aimait, la joie de camarades avec lesquels il partageait des rires, et un halo d’admiration qui émanait de ses contemporains à l’école.

Néanmoins, au plus profond de son être, une pénombre ternissait sa joie. Sa mémoire était fragile comme un murmure dans le vent; ce qu’il apprenait avec effort se dissipait comme la brume au lever du jour. Son désarroi ne résidait pas dans la tâche ardue d’étudier, mais dans l’absence de souvenirs de son enfance tendre, comme si un voile sombre couvrait les jours dorés de sa jeunesse.

Leuviah se percevait lui-même comme un navire sans ancre et chaque fois qu’un souvenir s’échappait de ses doigts comme des grains de sable, un morceau de son âme pleurait en silence. Bien que les négligences et les oublis érodaient sa relation avec ses amis, personne ne savait qu’il s’infligeait le châtiment le plus sévère.

Les nuits étaient un calvaire, où les cauchemars tissaient des ombres dans son esprit. Cependant, une nuit, le voile entre les mondes se déchira et Leuviah navigua à travers l’éther des Rêves vers une rencontre qui transformerait son âme.

Il se trouva dans un royaume d’ombres, éclairé à peine par une bougie solitaire qui dansait au rythme d’un silence éternel. Devant lui, un reflet, une image de lui-même, mais usé par les années. Ce reflet spectral brandissait une épée et, dans un geste final, la lui enfonça dans la poitrine.

Leuviah recula horrifié, mais une voix douce comme la soie apaisa son esprit. « Examine ce qui git devant toi », murmura la voix. Avec des mains tremblantes, il observa comment de son double tombé émergeait une lumière ardente, une étincelle divine.

Guidé par cette lumière, Leuviah fut mené à travers des sentiers éthérés jusqu’à un sage ancestral, dont la présence était comme une mer d’étoiles. Le sage lui révéla que dans une vie antérieure, Leuviah avait succombé au désespoir et avait interrompu son propre chemin et que sa mémoire fracturée était la conséquence d’une âme qui cherchait la rédemption et la compréhension.

Le sage montra alors à Leuviah comment cette lumière brillante, son âme, retournait à la roue de l’existence dans un cycle de renouveau et de croissance. « Bien que dans ta renaissance tu puisses oublier, ton âme retient sa sagesse. Ne défie pas le flux de la vie », avertit le sage avec un regard aussi profond que l’océan.

Leuviah se réveilla avec l’aube caressant son visage. La rencontre dans le Royaume des Rêves avait laissé une empreinte indélébile sur son esprit. Avec un sourire serein, il comprit que même si certains souvenirs pouvaient s’estomper, son âme demeurait un phare dans l’immensité de l’existence. En lui résidait le véritable souvenir, une flamme éternelle qui ne serait jamais éteinte.

Anges du Mois de Juin

Retour en haut